Nathalie Sideris | Hypnose
434
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-434,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Hypnose

Thérapie

L’hypnose existe depuis la nuit des temps

Elle a su sous différentes formes et pratiques traverser tous les siècles de notre histoire. Les premières traces de cette pratique apparaissent dès la préhistoire, sur les peintures rupestres des grottes. Les traces écrites d’une séance hypnotique quant à elles ont été découvertes en Egypte en 1972 sur une stèle du règne de RAMSÈS II datant de 3000 ans. Le pharaon se servait de l’hypnose pour motiver ses soldats avant d’aller au combat

L’évolution de l’hypnose continue dans la Grèce antique
qui pratiquait une médecine par les songes
dans des temples de sommeil.

De nombreux récits de mythologie grecque relatent l’association de l’hypnose avec le Dieu du sommeil, Hypnos « Ὕπνος ». Dans les représentations, on le reconnaît grâce à ses attributs : les fleurs de pavot – qui mènent à des états modifiés de conscience- et les ailes qui le portient la nuit vers d’autres mondes. Hypnos est à l’origine de l’adjectif hypnotique, dans le sens de « qui provoque le sommeil ». Même si l´état hypnotique se caractérise par un état différent du sommeil au sens large, il peut être comparé au sommeil paradoxal connu pour être un état où l’activité neuronale est intense favorisant le traitement des informations correspondant aux processus d’apprentissage et de mémorisation. C’est cet état modifié de conscience proche du sommeil, produit par l’hypnothérapeute qui permet un lâcher-prise du Conscient et une action directe sur l’Inconscient de la personne.

Oublié pendant longtemps,
c’est avec Mesmer, un médecin de la fin du XVIIIe siècle,
et James Braid, un chirurgien du XIXe siècle
que cette pratique est revenue sur le devant de la scène
pour atteindre son apogée avec le psychiatre américain,
Milton Erickson.

Ce dernier va permettre un renouvellement complet de la pratique hypnothérapeutique avec l’utilisation des suggestions indirectes et des métaphores. Pour Milton Erickson, les traitements de l’information et les modalités d’apprentissage opèrent seulement à un niveau inconscient comme s’il avait ses propres codes qui ne sont pas toujours ceux du conscient :
« Il est important que vous réalisiez que votre esprit inconscient peut commencer un raisonnement, et le développer sans que vous en ayez conscience. Il peut parvenir à des conclusions, puis laisser votre esprit conscient en prendre connaissance. »                                     Milton Erickson

Milton Erickson

L’hypnose Ericksonienne est une thérapie :

– Brève

– Centrée sur le patient. Elle lui permet d’accéder à ses propres ressources nécessaires
à la résolution de ses problèmes.

– Axée sur une communication faite de métaphores et de suggestions directes ou indirectes.

– Réputée pour son action sur l’angoisse et les dépendances :